• Facebook Social Icon

March 29, 2018

Please reload

Recent Posts

La LIVÈCHE cette méconnue

March 19, 2017

1/2
Please reload

Featured Posts

La LIVÈCHE cette méconnue

March 19, 2017

 

La livèche (en anglais lovage), est une plante vivace très rustique qui devrait se retrouver dans tous les jardins.  Assaisonnement et condiment cultivé depuis le Moyen-âge, elle est mieux connue en Europe de l’Est où elle constitue un ingrédient incontournable de plusieurs plats typiques.  Aussi appelée céleri vivace, parce que son goût rappelle à la fois le céleri et le persil dont elle fait d’ailleurs partie de la même famille.

 

Originaire d’Iran, son nom savant est Livesticum officinale, ce qui indique qu’elle a aussi des vertus médicinales.  On utilise les jeunes pousses, la racine, les feuilles et les graines.  C’est une plante digestive, diurétique (qui favorise l’émission d’urine), cholagogue (qui facilite le travail du foie) et emménagogue (qui provoque ou facilite les règles).  Préparée en infusion, la livèche peut aussi soulager la migraine chez certaines personnes.

 

Sa consommation « médicinale » doit cependant rester modérée.  Elle est en effet déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes sujettes à de l’insuffisance rénale, bien qu’elle soit inoffensive en condiment.

 

En sorcellerie, la livèche a figuré parmi les multiples ingrédients des philtres d’amour, cette plante étant sensée (comme le céleri d’ailleurs!) stimuler la libido.

 

La livèche peut atteindre plus d’un mètre.  Elle pousse mieux en terrain fertile, humide et profond, mais chez moi elle s’accommode bien d’une terre sablonneuse.  La photo ci-contre en témoigne bien.  Elle pousse très tôt et très rapidement, et tolère elle l’ombre.  Il faut la récolter avant la montaison en graines.

 

On dit qu’elle peut donner deux récoltes.  Pour ma part, je n’utilise pas la deuxième.  Les feuilles sont alors souvent rouillées et percées de trous d’insectes.  On fait sécher les feuilles, pas les tiges qui sont trop coriaces.

 

Elle se sème bien et vous pourrez trouver la semence dans tout bon catalogue de graines sous la rubrique des fines herbes.  Si vous avez un ami qui la cultive déjà, sachez qu’elle se divise très bien.  Par contre, sa racine pivotante, charnue et très profonde se prête très mal à la culture en pot.

 

Elle a un goût et un arôme très prononcés.  Il faut donc l’utiliser avec parcimonie, mais elle peut rehausser agréablement le goût de toute une variété de plats cuisinés.  À la maison, je fais un mélange à part égales de persil, de livèche et d’oignons séchés auquel j’ajoute du sel de mer, obtenant ainsi une sorte de sel assaisonné qui donne très bon goût.

 

À oui, j’oubliais, mon épouse tient à ce que je vous dise qu’elle en met partout.  Dans la cuisine s’entend.  Pas dans le shampoing!  Je frissonne rien qu’à l’idée de m’en aller prendre un café en exhalant une forte odeur de céleri!  Mes amis me disent parfois amicalement que je suis dans les patates, mais comment feraient-ils pour me dire que je sens la livèche à plein nez!

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us
Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon