Un projet d’insertion à Mistouk

Mis à jour : août 14

Par le biais du Carrefour jeunesse-emploi Lac-Saint-Jean Est (la Bivoie), au cours des deux prochaines années, Jardins Mistouk accueillera 16 jeunes âgés entre 15 et 30 ans désirant intégrer un emploi. Ces jeunes auront l’occasion de participer à un projet rassembleur et collectif afin de les aider à développer leur estime personnelle, leur identité professionnelle et de vivre une expérience de travail enrichissante. Ils auront aussi l’opportunité d’obtenir une certification officielle de la Commission scolaire qui leur facilitera une intégration durable sur le marché du travail.


Ce sera principalement par le biais du jardin de solidarité (voir l’article à ce sujet) qu’ils développeront les compétences professionnelles. Ils auront l’occasion de jardiner, cuisiner et distribuer des légumes et des fruits, frais ou transformés, aux personnes plus vulnérables de notre communauté.


Pour répondre aux besoins des jeunes et développer des compétences diversifiées dans les secteurs où les besoins de main-d’œuvre sont aussi importants, différents plateaux ponctuels seront organisés pour explorer la foresterie, l'ébénisterie, le transport, la transformation alimentaire, le service de restauration, etc.


En plus de travailler sur eux-mêmes, ces 16 jeunes participeront à la mise en place d'un jardin, une expérience de travail collective et structurée, où ils seront supervisés et encadrés en tout temps par une équipe terrain. Aussi, ils vivront une expérience réelle de travail dans des entreprises agricoles locales ayant des besoins de main-d’œuvre et ciblée en fonction de leurs intérêts.


Cette expérience en milieu de travail leur permettra d'acquérir des compétences, de prendre contact avec la réalité du marché du travail et de mieux répondre aux attentes et aux exigences du marché du travail. Les participants travailleront sur leurs problématiques (obstacles), tout en acquérant de nouvelles connaissances et habiletés qui leur fourniront les composantes essentielles pour atteindre l’autonomie socioprofessionnelle.


Avec ce projet, nous sommes convaincus que ces jeunes vont découvrir leur plein potentiel et apporter énormément à notre communauté. Pour les jeunes, le concept du travail à la terre devient un lieu d’apprentissage créatif et valorisant. Chacun des participants évoluera en y trouvant sa juste place, en y apportant sa propre couleur et son propre engagement dans l’équipe de travail.


Le projet a débuté pour les 6 participants de la première cohorte, le 6 juillet dernier et se terminera le 5 mars 2021. Pour la deuxième cohorte de 10 nouveaux participants, le projet débutera le 8 mars 2021 pour se terminer le 5 novembre 2021.






Ci-contre, les six participants de la cohorte 2020. De gauche à droite: Xavier , Moïse, Vincent, Jérémy et Émile.



Ce projet permet aux jeunes d’acquérir des compétences améliorant leur employabilité dans un contexte d’encadrement soutenu, mais également il répond à des enjeux de main-d’œuvre sur notre territoire, tel que spécifié dans le plan d'action de Services Québec Saguenay-Lac-Saint-Jean. Plus particulièrement dans l'orientation de favoriser l'insertion en emploi des personnes faisant partie de groupes sous-représentés sur le marché du travail et les clientèles de l'assistance sociale, par le soutien au développement de compétences.


De plus, 60% des entreprises de notre région n'ont pas de service de ressources humaines et particulièrement dans les secteurs visés par le présent projet (agriculture, foresterie, etc..). Ces employeurs ont besoin de support en entreprise pour recruter et maintenir en emploi certains employés vivant des difficultés. Ces employeurs ont précisé qu'ils ont besoin d'employés en santé, compétents ayant développés des comportements sécuritaires.


Avec ce projet, les jeunes auront le bagage pour intégrer ces entreprises et s'y maintenir grâce à l'accompagnement proposé. Au Saguenay-Lac-St-Jean, on dénombre 5 500 jeunes qui ne sont pas emploi ni aux études. Afin de les intéresser à être des citoyens actifs et des employés productifs, il faut innover dans l'offre de services de plateaux de travail.


Le retour à la terre, le partage des ressources de base et la simplicité volontaire sont des intérêts que les jeunes ont manifestés lors du rassemblement jeunesse de la MRC de Lac St-Jean Est. à l'automne dernier. Dans le cadre d'une autre mesure au Carrefour Jeunesse et en complicité avec d'autres partenaires dont LOJIQ (Les Offices Jeunesse Internationaux du Québec), nous allons permettre à ces jeunes de participer à une expérience de volontariat à l'internationale liée à l'agriculture d'une durée de deux semaines, à la fin du projet.


Nous avons en effet constaté au cours des six dernières années qu'offrir des expériences de volontariat à l'international pour des jeunes les mobilisent davantage et favorise leur engagement tout au long du parcours d’employabilité. Elles accélèrent le cheminement ainsi que la mise en action pour intégrer le marché du travail et s'y maintenir.


Les activités viseront l’atteinte des objectifs spécifiques suivants :

• Permettre de développer des compétences personnelles et professionnelles en les intégrant dans un projet stimulant aux tâches variées et facilement transférables sur le marché du travail;

• Développer l’employabilité: ponctualité et assiduité, travail d'équipe et respect des autres, sens de l’initiative, sens des responsabilités, sens de la planification, autonomie, maturité, etc;

• Augmenter la capacité d’adaptation vis-à-vis le travail, l’effort soutenu, les défis et les contraintes de la vie (problématiques personnelles) par l’entremise d’un contexte de travail favorisant l’adaptation et le dépassement personnel ainsi que des expériences stimulantes et enrichissantes;

• Accompagner ces jeunes dans l’acquisition de connaissances sur le travail d’horticulture, la jardinerie, la transformation d'aliments, l’ébénisterie, le service à la clientèle, la santé-sécurité au travail, les mesures sanitaires en contexte de pandémie et sur le développement personnel par le biais d’ateliers concrets et pratiques;

• Favoriser l’activité physique comme moyen de découverte de soi et d’épanouissement personnel;

• Briser l’isolement et développer l’esprit d’équipe;

• Connaître et utiliser les ressources du milieu pour surmonter les obstacles et favoriser leur intégration durable en emploi;

• Développer une conscience sociale et environnementale à différents niveaux (local, régional et international) afin d’être de meilleurs citoyens responsables et adopter des comportements respectueux de l’environnement;

• Connaître, appliquer, intégrer et respecter les consignes de santé et sécurité liées au travail;

• Se familiariser avec les techniques de recherche d’emploi et les appliquer;

• Intégrer le marché du travail et s'y maintenir.


Ce projet permet également à plusieurs partenaires d’unir leur force pour déployer un projet valorisant des métiers en demande sur un territoire dévitalisé. C’est plus d’une vingtaine de partenaires issus des structures publiques, privées et communautaires qui vont collaborer. Parmi ceux-ci Services Québec, la Commission scolaire, l’UPA, des employeurs, la Moisson, le Café communautaire, les Chevaliers de Colomb de Saint-Cœur-de-Marie, etc.


Le projet permet à l'ensemble des partenaires de travailler en continuum de services et d'intervenir dans une approche globale des besoins des jeunes que nous allons servir. Aucun programme ne nous permet un accompagnement aussi intensif, global et inclusif. De plus, le fait d'arrimer différentes mesures du CJE dont le volontariat à l'international rend le projet davantage attractif pour les jeunes.


Par ailleurs, la démarche de groupe permet aux jeunes de prendre une place de choix dans le projet. Les allocations de participations et le support de l'intervenante sécurisent les jeunes afin qu'ils puissent mieux répondre à leurs besoins de base (se loger, se nourrir, se vêtir). Ainsi, ils seront davantage disponibles physiquement et mentalement à travailler leur projet d'insertion professionnelle.


Enfin, nous comptons sur l’ensemble des membres des Jardins Mistouk pour transmettre votre passion à ces jeunes, les stimuler et les valoriser dans leur parcours.


Merci d’être aussi inclusif!


Mylène Girard, directrice du Carrefour jeunesse-emploi Lac-Saint-Jean Est

154 vues
  • Facebook Social Icon